Maison de la pierre | Site de la Maison de la Pierre de l'Oise - Deux mots de géologie
La Maison de la Pierre du Sud de l'Oise est une invitation à découvrir l'univers des carriers, toujours en activité aujourd'hui. Voici la page "Deux mots de géologie" de son site.
pierre, carrière, Saint-Maximin, Oise, Paris, visites, activités, ludique, familial, deux mots de géologie
16553
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16553,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-6.6,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

Deux mots de géologie

Il y a entre 49 et 41 millions d’années…

Le sud de l’Oise se situe dans le bassin géologique sédimentaire de Paris. Un large banc de calcaire tendre s’y est constitué sous l’ère tertiaire, à l’époque du Lutétien, étage géologique correspondant à la période comprise entre 49 et 41 millions d’années.

La Terre présentait alors un tout autre visage. Car depuis son origine, il y a 4,5 milliards d’années, notre planète évolue continuellement !

A cette époque, notre paysage était celui d’une mer peu profonde, placée sous le règne d’un climat tropical. Au fil du temps, sous la pression des chaînes montagneuses en formation, la mer s’est retirée et la vase qui enveloppait les dépôts marins s’est progressivement transformée en roche. Si l’on regarde la pierre de près, on y découvre des empreintes de coquillages : ce sont les fameux fossiles sédimentaires.

Les dépôts marins ?

Il s’agit de l’ensemble de ce que l’on peut trouver au fond de la mer : les débris organiques tels que les coquillages, les dents de requins, les squelettes d’oursins, etc, mais aussi les débris végétaux, comme les algues. Et nulle part dans le Tertiaire, la faune et la flore fossilifères ne sont plus diversifiées que dans le Lutétien du bassin de Paris.
Pas moins de 3 000 espèces y ont été recensées !

Pourquoi notre roche est-elle du calcaire ?

Le calcaire est du carbonate de calcium. Il est souvent d’origine organique et l’on trouve parfois des coquilles prisonnières dans la roche. Mais le plus souvent, elles se sont dissoutes avec le temps, laissant l’empreinte de leur moule interne.

Ce bassin sédimentaire est-il le même à tous ses niveaux ?

Lorsque la mer baignait encore notre territoire, le processus de sédimentation s’est effectué de manière peu compacte, car les fonds marins étaient brassés en permanence. C’est la raison pour laquelle la pierre située en profondeur est plus tendre et plutôt perméable.

La géologie vous passionne ?
Po
ussez les portes de nos ateliers d’initiation !

A l’inverse, lorsque la mer s’est retirée, la sédimentation s’est faite dans des profondeurs d’eau plus réduites, donc peu brassées. Cela explique pourquoi la pierre extraite en haut des carrières est beaucoup plus dure et imperméable. C’est d’ailleurs ce qui fait la richesse de cette pierre : elle peut être très fine ou très coquillée et plus ou moins compacte. Son niveau de dureté varie donc selon les strates, car à chaque changement de cycle sédimentaire, il se formait une nouvelle strate.